LANCEMENT – CIMARRON - 09/04/2019

Après Wilder Mann et Yokainoshima, Artazart à l’honneur d’accueillir Charles Fréger à l’occasion du lancement de son dernier livre édité chez Actes Sud, intitulé Cimarron.

Troisième volet d’une série entamée en 2014, ce nouveau travail traite de  l’héritage de l’esclavage lors de rassemblements hors normes : les mascarades, désignant des bals parfois satiriques, rassemblant des gens déguisés et masqués. Figures sacrées, diables, clows subversifs et naturellement réinventés.

A travers cette série qui s’étend sur  14 pays, du sud des Etats-Unis, jusqu’au Brésil en passant par les Caraïbes,  l’artiste dresse un inventaire non exhaustif de cette tradition,  pratiquée principalement par les descendants d’esclaves africains.

Quand la notion d’appropriation culturelle réapparaît dans l’actualité, c’est souvent avec une note critique ou péjorative. C’est cela que questionne Charles Fréger.

 

 

 

 

 

Partager :