MOLITOR 9, MAILLOT JAMBES - Gil Rigoulet

Tirage signé par Gil Rigoulet

Réalisé sur papier Fujifilm Crystal DP II. Tirage 13 x 18 cm sous passe-partout A4.

Sélectionner le(s) option(s) de produit :
Effacer

France, Paris, Piscine Molitor, été 1985
“Les garçons étaient priés d’étaler l’ambre solaire dans le dos de ces demoiselles. Nous nous acquittions docilement, subjugués par les senteurs du monoï vanillé « pur Tahiti ». C’était l’époque des piscines plaisir. On flirtait, on gazouillait, on rêvassait. Le temps s’étirait.”

“En 1985, j’ai fait deux séries de photos noir et blanc sur la piscine Molitor, située au fin fond du 16ème arrondissement de Paris, mythique piscine Art Déco au look de paquebot, où le premier Bikini apparu en 1945 et fut le royaume du topless dans les années 80.

La piscine Molitor a fermé en 1989, il n’y a pas de témoignage photographique équivalent. Mes images parlent d’un lieu quasi-mythique où la jeunesse joyeuse et indisciplinée de Paris se donnait rendez-vous. Je promenais mon appareil photo au ras de l’eau, en toute liberté, sans aucune gêne ni aucune autorisation. Personne ne s’en préoccupait. Les jeunes femmes roulaient d’un air détaché leur maillot une pièce sur les hanches, ou ôtaient le haut de leur bikini, attentives aux marques du bronzage. Elles nageaient les seins nus, naïades effrontées. La peau perlée de gouttes, on « s’en grillait une » après le bain. Les garçons étaient priés d’étaler l’ambre solaire dans le dos de ces demoiselles. Nous nous acquittions docilement, subjugués par les senteurs du monoï vanillé « pur Tahiti ». C’était l’époque des piscines plaisir. On flirtait, on gazouillait, on rêvassait.”

[En voir plus]

Expédié avec amour dans la semaine

Impatients ? Contactez-nous !

Expédition rapide en 24h/48h

Via Colissimo ou coursier sur Paris RP, dans la limite des stocks disponibles.

Préparation

Nos livres, nos illustrations d’artistes et tout ce que nous expédions sont emballés avec amour. Carton, tubes, papier de soie, papier bulle et paquet cadeau… nous mettons tout en œuvre pour que votre commande arrive chez vous au meilleure de sa forme !

Retrait en boutique 7j/7

Nous sommes ouverts 7J/7 et 363 jours par an, excepté les 25 décembre et 1er janvier.  Passez donc quand vous voulez !

L’ERREUR EST HUMAINE…

Vous avez 30 jours pour échanger un article qui ne conviendrait pas. Artazart ne vous posera aucune question car…l’erreur est humaine !

LA QUALITÉ

À chaque oeuvre son papier, Artazart travaille avec les meilleurs artisans imprimeur et tireur parisiens tant pour la photographie que pour l’illustration. Tirage argentique réalisé à Paris et Fine art sur papier ph neutre et encres pigmentaires garanties 200 ans ou impression numérique sur papier Fedrigoni, nous apportons un soin particulier à l’impression de vos oeuvres d’art.

DES OEUVRES CERTIFIÉES

Votre oeuvre est unique, signée et très souvent numérotée car éditée en un petit nombre d’exemplaire. Pour les toutes petites séries, un certificat d’authenticité accompagne votre illustration ou votre photographie.

BESOIN D’UN CADRE ?

Il suffit de nous appeler les jours ouvrés au 01 40 40 24 03.

Gil Rigoulet

En 1984, Gil Rigoulet devient le premier photographe attitré du journal Le Monde avec lequel il collaborera pendant plus de 20 ans. En 1986, Robert Doisneau présente ses images dans Photo Magazine et Christian Caujolle l’expose à la piscine Deligny pour « Vivre en maillot de bain », aux côtés de Joseph Koudelka, Marc Riboud, William Klein, Helmut Newton, Jacques-Henri Lartigue.

Il collabore régulièrement avec de nombreux magazines de la presse nationale et internationale et son travail a été exposé, entre autres, aux Rencontres d’Arles, au Musée du Montparnasse, à Paris Photo par Agnès b…

Gil est connu pour sa Street Photo des années 70-80, ses séries « Corps & Eau » – dont est extraite « Molitor 85 », « Rockabilly 82 », en argentique n&b. Après un travail intimiste intitulé « Mes jours, mes nuits » et « Paysages sacrés » réalisés en Polaroïd 665, il replonge dans l’univers des 80’s avec « Pola Pool » et devient ambassadeur français de Polaroïd Originals.

Il a exposé chez Artazart fin 2019.